Peux tu me décrire ton activité ?

Passionnée de gastronomie, j’ai développé une activité de traiteur français à Amsterdam. J’ai commencé en faisant des « Menus du mois » pour des particuliers, cela m’a fait connaitre rapidement dans le petit milieu des français d’Amsterdam. Depuis 6 mois, je développe surtout l’aspect « Événement » avec des menus sur-mesure pour des anniversaires, baptêmes… et pour les entreprises.

Il m’a fallu un mois à peine pour monter ma boite : les procédures administratives sont très faciles à Amsterdam pour les jeunes auto-entrepreneurs.

J’ai créé mon logo et mon site internet moi-même via « squarespace », en galérant pas mal au début et en y passant mes nuits, mais on finit par s’y faire. Je suis en train de refaire intégralement mon site, car au bout de près d’un an, il faut se refaire une beauté ! Et j’ai pris un photographe pro (l’iphone c’est bien, et je prends plaisir à faire mes « mises en scène de photos », mais le résultat n’est pas toujours assez pro à mon goût).

J’ai eu pas mal d’achats de matériel de cuisine professionnelle. Pour l’instant, je travaille dans un atelier jouxtant mon appartement, ce qui est pratique mais pas idéal quand on veut « couper » le soir. Je cherche donc activement une cuisine à louer dans Amsterdam pour me développer et accueillir plus facilement des cours de cuisine que je donne aussi ponctuellement.  

Que retires tu de ton expérience au niveau professionnel, insertion dans le pays ?

C’est très excitant de monter sa propre petite entreprise. Travailler pour soi, c’est un vrai plaisir en soi. Je n’ai plus l’impression de perdre mon temps en faisant un boulot que je n’aime pas. Il y a aussi le prix à payer : plus de stress, un budget financier plus serré que quand j’étais avocate, beaucoup de choix à faire et de dilemmes à résoudre.

Mais globalement, je suis très heureuse de ma nouvelle vie. C’est certain que cela m’a permis de bien m’intégrer à Amsterdam, de développer mes relations et de me créer mon bout d’histoire ici.

 

En quelques mots ton parcours professionnel ?

En sortant d’un BAC ES, j’ai étudié deux ans le droit espagnol à Madrid, puis deux ans à Paris pour une double maitrise de droit franco-espagnol. Puis MASTER de droit international, stage en cabinet d’avocat et 8 ans de collaboration dans des cabinets anglais et français.

 

 

You May Also Like