Léa, peux-tu me décrire ton activité ?
« Mumentz » a pour objectif de proposer aux parents de noter et conserver facilement les anecdotes de leurs enfants dans le but d’en faire un joli carnet à conserver et à avoir plaisir à relire afin de se remémorer ces moments que nous souhaitons toutes  et tous ne pas oublier !

En dehors du fameux livre de naissance, j’avais constaté qu’il n’y avait pas vraiment de support pour conserver les souvenirs de nos enfants plus grands ; notamment à l’âge de leurs premiers mots et de leurs réflexions souvent amusantes. Nous avons bien l’opportunité de revoir les photos de nos enfants grâce à de nombreuses offres présentes sur le marché ; mais il n’y avait rien pour les souvenirs que je souhaitais conserver sous forme d’anecdotes.


Mumentz est donc née de ce constat.

Comment l’as-tu développée ? 
J’ai tout d’abord construit ma communauté grâce à mon groupe Facebook afin de m’assurer qu’il y avait un intérêt. C’est notamment en participant à un petit concours de notoriété que j’ai pu attirer mes premiers membres. Je commence également à communiquer sur Instagram pour toucher un plus large public et pour mettre en avant les visuels.
En effet l’idée de Mumentz est de noter et conserver nos souvenirs mais aussi de les mettre en valeur par le biais de l’illustration. Les membres de mon groupe Facebook Mumentz postent ainsi leurs anecdotes ; je me charge alors de les enregistrer dans ma base de données. Chaque anecdote est associée à une petite illustration. Puis dès que le nombre d’anecdotes suffisant est atteint, ils peuvent commander leur carnet entièrement personnalisé.
La prochaine étape de Mumentz est de développer une application mobile, facile et ludique mais surtout plus confidentielle que ce que je peux proposer via Facebook.

C’est une étape importante pour le projet. J’espère pouvoir la réaliser le plus rapidement possible. La route est encore longue mais tellement enrichissante !

Que retires-tu de ton expérience au niveau professionnel ?

Grâce à l’entreprenariat, j’ai rencontré beaucoup de femmes entrepreneuses dont certaines sont devenues des amies : Marie-Caroline (Mi Casa es Tu Casa) et Agathe (Alice à Paris). Nous échangeons beaucoup les unes avec les autres. J’ai également croisé le chemin de Béatrice qui a créé son entreprise 10 ans plus tôt avec « Merci Maman ». J’espère rencontrer un jour le même succès.

En quelques mots ton parcours professionnel.
J’ai un parcours assez classique et pas du tout original. J’ai fait une école de commerce et je suis rentrée en banque d’investissement où j’ai gravi les échelons à un poste de Commerciale.

You May Also Like