Jean-Michel Basquiat est né à Brooklyn en 1960 d’une mère portoricaine et d’un père haïtien en 1960.

Il devient très tôt un peintre d’avant-garde populaire et pionnier de la mouvance underground.

Sa mère, attirée par le monde artistique, l’amène fréquemment visiter les musées new yorkais afin de pousser son talent ainsi que son intérêt.

Le jeune Basquiat est un passionné de dessin.  On retrouve  de nombreux cahiers remplis de croquis basés sur les illustrations du dictionnaire. Il continue à dessiner toute son enfance durant, illustrant à l’école des livres pour enfants, et dans ses temps libres, exécutant des dessins inspirés des films d’Alfred Hitchcock, de bandes dessinées ou d’automobiles. Le graffiteur est par ailleurs un passionné de lecture. 

De 1974 à 1976, la famille Basquiat vit à Porto Rico pour des raisons professionnelles.  De retour à New York en 1976, il est inscrit dans une école pour jeunes doués et y fait la rencontre d’un personnage qui deviendra son grand ami et compagnon graffiteur, Al Diaz.

C’est en 1977 que Basquiat commence à signer ses graffitis SAMO (ou same old shit ), signifiant en français littéralement « même vieille merde » ou plus proprement dit « rien de neuf ».

1978 signe l’émancipation de l’artiste. Il quitte le nid familial et décide de vivre seul. Il assure sa subsistance en vendant des t-shirts et des cartes postales sur la rue. À C’est au cours de cette période qu’il vend l’une de ses cartes postales à Andy Warhol, ce qui constitue un élément déterminant de sa vie.

Entre 1980 et 1982, l’artiste démontre son obsession pour la mort de l’homme en peignant, la plupart du temps sur toile, des représentations de silhouettes squelettiques ainsi que des visages s’apparentant à des masques. 

Aussi, il peint en s’inspirant de ce qu’il voit dans la rue : enfants, voitures, graffitis, pauvreté,

Son travail se compose essentiellement de peintures sur panneaux multiples, pleines de superpositions d’éléments, allant de l’écriture au collage, par exemple.


Si Basquiat admettait avoir puisé son influence dans l’oeuvre de Dali, de Picasso, de Goya ou de Warhol, ses réalisations n’ont rien à envier à celles de ses prédécesseurs.Il est lui-même devenu l’un des personnages les plus fascinants et intrigants de l’histoire de l’art et continuera toujours d’envoûter et d’inspirer les artistes à venir.

Graffiteur au style percutant et original puis peintre virtuose son oeuvre pointe vers une nervosité et une violence bien particulières, caractéristiques très représentatives du personnage qu’il était. 

Il décède en 1988 de suite d’une overdose 

You May Also Like