Peux-tu me décrire ton activité ? Comment l’as-tu développée ?

J’ai lancé le projet Expats Parents, destiné à faciliter l’expatriation en famille. Tout a démarré en janvier 2017, par la création d’un groupe Facebook, qui a grossi très vite grâce au bouche à oreille : environ 500 nouveaux membres le rejoignent chaque mois, et nous sommes désormais près de 7000 familles ! En parallèle, j’ai réalisé le site internet du projet, grâce aux contributions d’une vingtaine d’auteurs (une trentaine désormais) : il est régulièrement enrichi de nouveaux articles.

Depuis peu, il existe une newsletter mensuelle, et nous avons commencé à réaliser des ateliers interactifs en ligne. D’autres projets sont en cours…

Je n’ai pas besoin de local ni de matériel : c’est une activité vraiment nomade que je peux piloter depuis n’importe où, avec un ordi et une connexion internet … Je me suis récemment immatriculée comme micro-entrepreneur, afin d’avoir une existence légale, et de pouvoir par exemple réaliser des
partenariats et accepter des annonceurs sur le site.

Que retires-tu de ton expérience au niveau professionnel, insertion dans le pays, familial…?
Le projet Expats Parents est l’aboutissement de ma formation, mon histoire familiale, mon expérience professionnelle et mon engagement associatif.
Un parcours cohérent, en dépit de tous ces changements et déracinements que ma vie de « conjointe d’expat » m’a fait vivre au fil des affectations. La satisfaction de constater que toutes les compétences glanées ça et là, notamment dans le bénévolat, sont mises à profit. Le sentiment d’avoir créé quelque chose qui manquait, et qui est utile à de nombreuses familles. La joie de voir que d’autres sont prêts à répondre à mon appel et à partager leurs expériences ou leurs compétences. Le plaisir de voir des liens se tisser au-delà des frontières, dans un esprit d’entraide.
Expats Parents, c’est tout cela.
Alors, oui, finalement, on peut dire que c’est une expérience assez exceptionnelle !

En quelques mots ton parcours professionnel 
Psycholoque de formation, j’ai travaillé une dizaine d’années en France (orientation scolaire puis recrutement) avant de partir à l’étranger . Dans chaque pays où nous avons vécu, je me suis investie dans la vie associative, créant notamment plusieurs associations dont deux accueils FIAFE
(Fédération Internationale des Accueils Français et francophones d’Expatriés). J’ai aussi enseigné le français, après avoir effectué une formation dans ce domaine. Depuis quelques années, j’effectue des consultations psychologiques en ligne. Mais je me consacre désormais au projet Expats Parents.

You May Also Like